a-c-banner.jpg

Dick Rivers

Retour à l'Accueil

Monsieur

DICK RIVERS

Rivers

Son Dernier Album 

Son Site Internet

Sa BIOGRAPHIE

Texte retranscrit du magazine GALA


De son vrai nom Hervé Forneri, Dick Rivers naît le 24 avril 1945. Fils unique d'un couple de commerçants niçois, son père, André Forneri, tient une boucherie dans le Vieux Nice. Il reçoit sa première guitare à l'âge de 12 ans, mais délaisse très vite l'instrument, préférant écouter de la musique plutôt que d'en jouer. Adolescent, il est fasciné par le rêve américain; il découvre Marilyn Monroe sur grand écran, puis Elvis Presley dont il devient un fan inconditionnel. Il tapisse sa chambre d'affiches à l'effigie du chanteur et adopte un look à son image.

En 1961, il fait l'école buissonnière et monte un groupe, Les Chats sauvages, avec ses copains de lycée Jean-Claude et Gérard Roboly. Principal concurrent des Chaussettes noires (Eddy Mitchell), le groupe contribue à populariser le rock'n roll en France. Managés par Jean-Claude Camus, Les Chats rencontrent un grand succès et produisent quelques tubes (Twist à Saint-Tropez). Mais pendant l'été 1962, Hervé Forneri décide de quitter le groupe pour entamer une carrière solo, il choisit alors le pseudo de Dick Rivers (personnage interprété pars Elvis Presley dans le film Loving you). 

Son premier album, Baby John, sort quelques mois plus tard en novembre 1962. Dès lors c'est une longue liste d'albums et de fructueuses collaborations qui jalonnent son répertoire. Didier Barbelivien, lui écrit plusieurs tubes (Nice baie des anges, Les yeuxd'une femme, N'en rajoute pas mignonne..). Dans les années 70, il co-réalise trois albums avec Alain Bashung; deux albums en 1972 The Rock Machine, Rockin'along..The river's country side, et Rock & roll star en 1974. L'année 1982 marque les retrouvailles avec ses ex-acolytes des Chats sauvages le temps de l'enregistrement d'un album, Les Chats sauvages 1982. Au début des années 90, il réalise son rêve américain et enregistre à Austin au Texas un album hommage à Buddy Holly, pionnier du rock, Holly days in Austin(1991).

En 2006, la nouvelle génération de la chanson française lui écrit un album, sobrement intitulé Dick Rivers, sur lequel collaborent Benjamin Biolay, Matthieu Chedid, ou encore Mickey 3D. En 2011, il célèbre ses 50 ans de carrière avec la sortie d'un album et d'un livre confession, Mister D, et part ensuite en tournée dans toute la France. En mai 2014, son nouvel opus, Rivers, qui oscille entre variétés et rock, arrive dans les bacs. Malheureusement, un communiqué de presse annonce l'annulation de la tournée prévue en 2015; le chanteur, victime d'une mauvaise chute, souffre d'un traumatisme crânien. 

A plusieurs reprises, Dick Rivers a tenté de casser son image de rocker aux rouflaquettes très fifties. Ainsi il a animé une émission musicale pendant plusieurs années entre 1982 et 1992 sur les ondes de Radio Monte-Carlo. Au cinéma, il tourne sous la direction de Jean-Pierre Mocky, dans La candide Madame Duff (1999) et Le Furet (2003). En 2004, il monte sur les planches pour la pièce de Jean Genet, Les paravents, jouée au Théâtre national de Chaillot. Il reste cependant aux yeux du public l'un des grands noms du rock français des années 60 avec Johnny Hallyday et Eddy Mitchell.

Côté vie privée, Dick Rivers a un fils unique, Pascal, né en 1965 de son union avec Micheline. Au début des années 80, il rencontre Babette dont il partage la vie depuis. Dick Rivers a un petit-fils, Joseph, né en 1998.

Le 24 avril 2019, Dick Rivers décède à l'âge de 74 ans, des suites d'un cancer.